SERVICE ORL DU CHU DE CAEN

Service d'ORL du CHU de Caen

Contact: 02.31.06.46.40

Le cholestéatome est la présence anormale d’épiderme au niveau de l’oreille moyenne, derrière le tympan. La peau est une partie normale du conduit auditif et de la partie externe du tympan.

Lorsque cette peau se développe derrière tympan  ou qu’elle pousse dans l’os derrière l’oreille (os de la mastoïde), on l »appelle cholestéatome. Cette peau se développe à un rythme beaucoup plus rapide que la peau normale et détruit les structures qui l’entourent.

Le traitement d’un cholestéatome est UNIQUEMENT chirurgical. Un suivi étroit est nécessaire pour surveiller son éventuelle récidive.


Symptômes

Les signes de cholestéatomes peuvent être une perte auditive ou un écoulement chronique d’une oreille.

Dans ses stades avancés, la paralysie faciale ou des vertiges peuvent être présents.


Causes

  • Perforation tympanique:  Lorsque le tympan est perforé, la peau peut pousser à travers le trou dans l’espace derrière le tympan.

Perforation tympanique postérieure (d’après Jackler, ATLAS OF SKULL BASE SURGERY & NEUROTOLOGY. Thieme. ©2009)

  • Congénital:  Rarement le cholestéatome est présent dès la naissance.

Cholestéatome congénital (pointillés) (d’après Jackler, ATLAS OF SKULL BASE SURGERY & NEUROTOLOGY. Thieme. ©2009)

  • Rétraction du tympan:  Le tympan peut se rétracter lorsqu’ il existe une maladie de l’oreille pendant une longue période. À mesure que l’oreille se rétracte, la peau se développe dans l’espace formant le cholestéatome.

    Rétraction tympanique (d’après Jackler, ATLAS OF SKULL BASE SURGERY & NEUROTOLOGY. Thieme. ©2009)

    Cholestéatome mastoidien (d’après Jackler, ATLAS OF SKULL BASE SURGERY & NEUROTOLOGY. Thieme. ©2009)

Complications

À mesure que le cholestéatome grandI, il détruit l’os autour de lui.

Les structures qui peuvent être envahies par le cholestéatome comprennent

  • les petits os de l’oreille (osselets) ce qui provoquent une perte auditive
  • l’oreille interne (ce qui donne une surdité complète et des vertiges)
  • le nerf facial (peut donner une paralysie faciale)
  • l‘os recouvrant le cerveau ce qui peut provoquer une méningite ou un abcès cérébral

Si le cholestéatome n’est pas traité, ces complications se produiront avec le temps.


Diagnostic

Généralement après un interrogatoire complet et un examen physique, dont un examen des oreilles (otoscopie) certains tests doivent être effectués pour diagnostiquer et planifier le traitement du cholestéatome.

Différentes localisations du cholestéatome à l’otoscopie (d’après Jackler, ATLAS OF SKULL BASE SURGERY & NEUROTOLOGY. Thieme. ©2009)

Un test d’audition (audiogramme et tympanogramme) et  un scanner de l’os temporal (os de l’oreille) sont nécessaires pour le diagnostic et la planification du traitement.

Résultat de recherche d'images pour "audiogramme test"

Exemple d’audiogramme tonal

Image2

scanner de l’os temporal avec cholestéatome (*)


Traitement

Le traitement initial consiste en des gouttes d’antibiotiques, qui aident à régler l’infection causant l’écoulement, mais ne traitent pas le cholestéatome.

Le cholestéatome ne peut être traité de manière définitive que par une exérèse chirurgicale. Cela nécessite généralement une incision à l’intérieur du condui auditif ou à l’arrière de l’oreille.

Une deuxième chirurgie est parfois nécessaire six à douze mois plus tard pour s’assurer que le cholestéatome n’a pas récidivé et pour la reconstruction de l’audition.

Parce qu’il y a généralement une infection dans l’oreille pendant la première intervention chirurgicale, la reconstruction de l’audition se fait généralement à la deuxième opération.

Cette chirurgie dure de 1h à 4h, se déroule sous anesthésie générale.Elle est réalisée à l’aide d’un microscope sous monitoring du nerf facial (alarme qui sonne lorsque le chirurgien s’approche du nerf), et si nécessaire neuronavigation (GPS  qui guide le chirurgie grâce au scanner). Elle peut être réalisée en chirurgie ambulatoire ou en hospitalisation classique (une nuit à l’hôpital).

Monitoring du nerf facial (d’après Jackler, ATLAS OF SKULL BASE SURGERY & NEUROTOLOGY. Thieme. ©2009)

Fraisage mastoidien (d’après Jackler, ATLAS OF SKULL BASE SURGERY & NEUROTOLOGY. Thieme. ©2009)

 


Otoendoscopie

L’utilisation de l’otoendoscopie (petites caméras angulées) a permis de réduire considérablement la récidive des cholestéatomes, passant de près de 50% à 5%.

Au CHU de Caen,  l’otoendoscopie (en plus d’un microscope) est utilisée si besoin dans l’élimination des cholestéatomes pour une approche moins invasive.

Médecin référent au CHU dans la prise en charge des cholestéatomes: Dr Martin HITIER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top